Rechercher
  • loeildutennis

Une reprise réussie

Mis à jour : sept. 27


Il était attendu par beaucoup d’amoureux de la petite balle jaune. Le retour de la compétition a vu le jour grâce au CNGT Open du Touquet le 4 juillet dernier. Proposant un plateau de très grande qualité, il a aussi offert la possibilité à n'importe quel joueur de tout niveau de participer au même tournoi que ces nombreux joueurs professionnels. Il s’est achevé ce dimanche 19 juillet, et a accueilli près de 300 compétiteurs et compétitrices sur ses 2 semaines !


Vêtu de 25 courts extérieurs en terre battue, dont un central d’une capacité de 900 places, le Tennis club du Touquet a de quoi attirer.


En effet, étaient attendus 16 joueurs et 12 joueuses du top 100 français ! Les finales hommes et femmes ont également été à la hauteur du tournoi, avec toutefois des protagonistes surprises, puisqu’on y a retrouvé la 60ème joueuse française, Salma Djoubri, ou encore le 100ème français, Titouan Droguet, qui ont tous les deux effacé de sérieux opposants sur leur chemin. La rouennaise a éliminé coup sur coup les têtes de série 3 et 2, Lucie Wargnier et Selena Janicijevic, respectivement en ¼ et ½ finale. Quant au jeune joueur de 19 ans, il s’est d’abord défait de la tête de série 1, Gleb Sakharov en ⅛ de finale, avant de prendre le dessus sur le géant strasbourgeois, Albano Olivetti, puis sur l’homme en forme de 2020, Arthur Rinderknech, vainqueur notamment de deux tournois Challenger avant la pandémie, et tête de série 4 du tableau masculin. La jeune joueuse espoir de 17 ans a eu fort à faire face à l’expérimentée et 37ème joueuse française, Manon Garcia de 32 ans. Elle a tout de même réussi à s’en sortir en 3 sets en renversant remarquablement la tendance (4/6-7/5-6/0). Chez les hommes, la jeunesse fut mise à l'œuvre puisque l’adversaire du joueur de Saint Germain-lès-Corbeil n’était autre autre que l’originaire du Blanc-Mesnil, Johan Sebastien Tatlot, âgé de 24 ans… Contrairement aux femmes, c’est le plus âgé qui s’est imposé dans cette finale, également de très grande qualité, sur le score accroché de 1/6-6/3-6/2.


Les deux vainqueurs suivis des quatre finalistes


Cette édition 2020 du CNGT du Touquet restera particulière puisqu’il est le premier officiel, dans la catégorie des Circuits Nationaux des Grands Tournois, post Covid19. Cependant, les organisateurs ont dû s’adapter au protocole sanitaire imposé par la Fédération Française de Tennis.

Pour les joueurs et les joueuses, les principales différences reposaient sur les absences de ramasseurs de balles et de juges de lignes, pour respecter les gestes barrière. En ce qui concerne le public, dès les portes du centre tennistique Pierre de Coubertin franchies, le port du masque était obligatoire. Dans les gradins, seul un siège sur deux était disponible pour les spectateurs, et chacun a du respecter le sens de circulation avec une entrée et une sortie, distinctes et indiquées.


Une chose est sûre, malgré les restrictions sanitaires, ce tournoi, plus que réussi, annonce la couleur de cet été 2020, durant lequel une multitude de tournois CNGT verront le jour, indispensables à l’écosystème du tennis français, et au combien importants pour les joueurs les plus modestes.

A noter que le Tennis Club du Touquet, qui héberge habituellement, depuis sa création en 1972, la Coupe Davis Junior aux mois de juillet et août, mais qui n’aura malheureusement pas lieu cette année, remettra le couvert en accueillant 12 anciens joueurs de cette compétition à l’occasion d’un tournoi organisé sur 3 jours, du 2 au 4 août en collaboration avec la FFT !


Sources : Page Instagram Le Touquet Tennis Club, Site officiel FFT



129 vues

Posts récents

Voir tout

PLUS QU’ENTRAÎNEURS

Entraîner un jeune joueur de tennis aux ambitions élevées n’est pas toujours simple, d’une part à cause de la pression de responsabilité que peut engendrer les attentes, d’autre part parce que la gest

©2020 par L'œil du Tennis. Créé avec Wix.com