Rechercher
  • loeildutennis

Un sport individuel en quête d’un esprit d’équipe


Amoureux du tennis et de son histoire, Philippe Rome a consacré une grande partie de sa vie à ce sport, d’abord comme joueur, où il a atteint l’honorable classement de -4/6, puis comme entraîneur en Belgique où il a parcouru l’Europe avec ses joueurs. Le circuit jeune est alors un circuit Satellite, composé de 3 tournois successifs puis d’un masters. Philippe nous raconte avoir dormi avec ses joueurs dans une caravane sur les parking des clubs organisateurs. Les temps ont bien changé… Riche de cette expérience, il devient conseiller en organisation et collabore avec le centre de formation Elite Tennis Center (fondé par l’ancien 84e joueur mondial, Jean René Lisnard) dont l’objectif est d’élever les joueurs au plus haut niveau, plutôt que de proposer leurs services à des joueurs déjà bien intégrés au circuit principal.

Les instances régissant le monde professionnel ont quelque peu oublié les joueurs modestes. Cette indifférence a conduit Philippe Rome et J.R Lisnard à collaborer avec la société de management Atton&Price pour la mise en place d’une aide financière à l’année.

L’interruption de la saison suite au Covid-19 met en exergue la précarité qui touche de nombreux joueurs et l’urgence de les aider. Un nouveau projet a donc vu le jour, uniquement le temps de la pandémie. L'objectif est de créer un fond de solidarité de l’ordre de 20 millions d’euros, qui pourrait être financé par les associations professionnelles, l'ATP et la WTA, et des donateurs privés. Cette proposition concernerait 1000 joueuses et joueurs classé(e)s entre la 50 et la 500e place mondiale en simple, entre la 30e et la 100e en double, afin de subvenir aux besoins financiers résultant du manque à gagner du fait de l’absence de tournois internationaux, mais aussi nationaux. En France, par exemple, les tournois organisés par le CNGT ainsi que les Interclubs permettent aux joueuses et joueurs du “ventre mou” du classement ATP et WTA de pallier les faibles prize money proposés dans certains tournois challenger ou futures.

Aujourd’hui, une centaine de joueuses et joueurs ont répondu positivement à la proposition, 400 ont demandé des renseignements complémentaires. Toutefois certaines critiques ont été émises à l’encontre des initiateurs du projet, accusés d’opportunisme. D’autres acteurs n’ont pas répondu. La faute à une communication verrouillée et contrôlée par les institutions et les agents. Enfin, certaines associations de joueurs ont préféré se déresponsabiliser plutôt que prendre le problème à bras le corps.

Il est certain que le projet aboutira difficilement sans un élan de solidarité, mais Atton&Price est prêt à faire le nécessaire pour trouver des investisseurs.

88 vues

Posts récents

Voir tout

PLUS QU’ENTRAÎNEURS

Entraîner un jeune joueur de tennis aux ambitions élevées n’est pas toujours simple, d’une part à cause de la pression de responsabilité que peut engendrer les attentes, d’autre part parce que la gest

©2020 par L'œil du Tennis. Créé avec Wix.com