Rechercher
  • loeildutennis

Protège toi mon Tennis



Depuis deux mois, le monde de la petite balle jaune est à l'arrêt total, et cette interruption prolongée a permis à certains de faire parler d'eux...


Patrick Mouratoglou, fondateur de la Mouratoglou Tennis Academy, va mettre en place dès le 13 juin prochain, un tournoi, l’UTS (Ultimate Tennis Showdown) au sein de son académie à Sophia-Antipolis, dans le sud-est de la France. L’objectif est de relancer l’activité professionnelle du tennis, en organisant des matchs amicaux entre certaines têtes d’affiche du circuit. A terme, l’objectif serait d’intégrer ces rencontres au calendrier officiel.


Présenté ainsi, le rêve de revoir du tennis devient réalité, mais ne serait-ce qu’une illusion ?


L’UTS a l’ambition de “réinventer la façon dont le tennis est ordinairement montré et consommé”, a annoncé l'entraîneur de Serena Williams. Des matchs aux meilleurs des 3 sets de 4 jeux avec un point décisif à 40-40... Les joueurs, pourront être coachés pendant les changements de côté, et, aussi généreux soient-ils, seront dans l'obligation de dévoiler la discussion avec leur coach, via une communication par écouteurs et micro.


L’UTS prône une meilleure répartition du prize money entre les joueurs. Excellente initiative ! Toutefois, quand on regarde la liste des premiers participants, aucun d'entre eux ne semble être dans une situation précaire. En effet, sont annoncés pour l'instant le belge David Goffin, les français Benoît Paire et Lucas Pouille, le canadien Félix Auger Aliassime, l’allemand Dustin Brown et le jeune australien, membre de la Mouratoglou Tennis Academy, Alexei Popyrin, joueur le moins aisé des six qui, à seulement 20 ans, a gagné plus de 800 000€ de prize money dans sa carrière de joueur de tennis…

Le co-fondateur de l'Ultimate Tennis Showdown veut aller encore plus loin. Il ambitionne de modifier le comptage du score 15,30,40, jeu, jugé trop compliqué à comprendre pour les plus jeunes.


Les bonnes questions sont elles vraiment posées ? Une révolution du tennis est-elle nécessaire ? Redynamiser ce sport en produisant du spectacle, comme il est de plus en plus fréquent de trouver partout ? Rappelons que le tennis est un sport, avec des valeurs, des traditions, qui en font sa beauté et son intérêt. Moderniser le tennis de cette manière est-elle porteuse d'avenir ? Le tennis n’est pas obligé de s’enivrer dans le spectacle et les bénéfices publicitaires ! Satisfaire les télévisions qui ne cessent de vouloir raccourcir les matchs ? N'avons nous pas déjà assez souffert ne serait-ce qu'avec la récente réforme de la Coupe Davis ? Alors oui, les gens ne veulent qu'une chose, le mouvement, le spectaculaire. Mais laissez moi rappeler un match, un match parmi tant d'autres, celui opposant Stan Wawrinka à Stefanos Tsitsipas en 1/8èmes de finale de Roland Garros 2019, qui a duré plus de cinq heures, cinq heures de pur régal tennistique, durant lesquelles suisse et grec se sont renvoyés coups pour coups ! N'est-ce pas ça le tennis, n'est ce pas ça le sport ? Stan Wawrinka l’a récemment avoué : c'est le plus beau match de sa saison, et je ne doute pas qu'il s'agisse également de l'un des plus magiques concernant Stefanos, malgré sa défaite.


Alors que l'on ne cesse de répéter qu'il faut satisfaire le public, mais n’est-ce pas la meilleure publicité possible pour un sport que de voir deux de ses meilleurs athlètes livrer un combat d’anthologie ? N’est-ce pas le meilleur moyen de relancer l'intérêt des jeunes pour ce sport que de voir de telles joutes ? Ces matchs de légende ne sont-ils simplement pas des leçons de détermination et d’abnégation pour quiconque ?


Ce sont ces matchs qui ont donné au tennis toutes ses lettres de noblesse. C’est parce que nous sommes amoureux de ce sport que nous devons nous battre pour conserver ce bel héritage.


Réformer pour améliorer est une chose, révolutionner pour détruire en est une autre. Ne nous trompons pas de camp...


0 vue

©2020 par L'œil du Tennis. Créé avec Wix.com